manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 14 Sept. 17 :
24982 comptes dont 1282 auteurs
pour 4002 fics écrites
contenant 14394 chapitres
qui ont générés 23413 reviews
 
     

     
 
Le loup de la montagne.
Par MISSLouna22
Originales  -  Angoisse/Surnaturel
One Shot - Rating : K (Tout public) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     0 Review     Illustration    
Partager sur : Facebook | Twitter | Google + | Google Bookmarks | Buzz Up! | Viadeo

Rebonjour ! Voici un petit texte un peu pourri, je l'avoue, mais maintenant qu'il est écrit autant le mettre. (Oui je crains beaucoup vos réactions... ou plutôt non-réactions !)

Rating : K (bah ouais, j'ai du mal à me lancer dans les lemons ^^')

Note : Un petit défi donné par une amie alors qu'on s'ennuyait en cours. Mots imposés : paroles, absence, cœur, trouver, cheveux, nuit, auprès, page et quelqu'un. Avec si possible un semblant de chute. Je suis désolée s'il reste des fautes, je sais que c'est très dérangeant. =/

Arrêtons là le massacre, je n'ai aucune excuse pour... ça mdr ! Alors bonne lecture ;) !

~oOo~

La nuit était noire mais le murmure du vent dans les chênes centenaires se faisait rassurant. Son portable perdu, il marchait depuis si longtemps sans trouver de repères, et quelques flocons commençaient à tomber. En vain, il essayait de repousser la panique qui s’immisçait dans son cœur. Le froid mordait sa peau même à travers ses vêtements. Soudain il éternua puis resserra sa veste autour de lui. C’est à ce moment-là qu’il se rendit compte que toute la forêt était devenue silencieuse. Cette absence de bruit provoqua un tremblement incontrôlable qu’il tenta d’ignorer en accélérant. Ses pas semblaient faire un vacarme fou tout comme son souffle haché. Comment expliquer aussi cette présence auprès de lui et qui lui donnait l’impression d’être la proie acculée par le prédateur ? « Ne sortez pas des sentiers, jeune homme. La montagne peut être cruelle… » Les paroles du montagnard lui revinrent brutalement. Il eut juste la pensée qu’il aurait dû l’écouter avant de trébucher sur une racine cachée par la neige et de s’écorcher le bras sur le sol. Sa respiration coupée par le choc l’obligea à rester immobile. Ses poumons lui brûlaient atrocement après sa course effrénée. Son sang se glaça lorsqu’un grognement sourd se fit entendre au-dessus de lui. Dans un sursaut de courage, il se retourna et s’éloigna précipitamment du loup imposant aux babines retroussées dévoilant des crocs acérés. La terreur embrouillait son esprit alors le fait de se voir dans les yeux immenses de la bête les cheveux humides par la sueur, le visage éclaboussé de boue et le coude en sang ne le surprit guère. La seule pensée plus ou moins cohérente fut que la dernière page de sa vie se terminait ici. Puis le loup avec sa fourrure grise hérissée, lui sauta à la gorge. Le noir complet l’envahit.

~...~

« Jeune homme ! Hé ! »

Quelqu’un le secouait… Il lui semblait que tout son corps était douloureux. Se forçant à ouvrir les yeux, il vit le montagnard avec un sourire révélant ses dents ainsi qu’un air étrange sur le visage presque dangereux.

« Vous étiez inconscient, sans doute à cause d’une chute vu l’état de votre coude. Heureusement que mon ami et moi passions par là. Vous avez dû vous tromper de chemin et vous perdre. Il va vous accompagner à l’hôpital, nous ne sommes pas loin du village. »

Tandis que l’ami en question l’aidait à se relever -il se sentait déjà mieux-, le montagnard se retourna puis s’enfonça dans la forêt plus accueillante le jour. « J’ai cauchemardé, » conclu-t-il. Deux détails cependant firent remonter un frisson de peur le long de son échine : le montagnard avait le même regard vert et les mêmes crocs que le loup !

~oOo~

Je vous avais prévenu(e)s ! Enfin voilà. En espérant vous avoir divertit,

MISSLouna22.

 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>