manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 14 Sept. 17 :
24982 comptes dont 1282 auteurs
pour 4002 fics écrites
contenant 14394 chapitres
qui ont générés 23413 reviews
 
     

     
 
Dying for you
Par Sayou
Harry Potter  -  Romance/Amitié  -  fr
11 chapitres - Rating : T+ (16ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     Les chapitres     16 Reviews    
Partager sur : Facebook | Twitter | Google + | Google Bookmarks | Buzz Up! | Viadeo
30 Juin 1998

Avant de commencer, je tiens à avertir que cette fanfiction sera légèrement une songfic. 

Une chanson en particulier m'a fait voir Harry et Draco en plein duo, assez comique selon mon avis. Au plus j'entendais cette chanson au plus je ne pouvais me défaire de cette scène et mon avis de la retranscrir était forte. Cependant, je ne voulais ABSOLUMENT pas en faire une songfic/one-shot, il fallait du contenu autour. Ensuite, d'autre chanson collait bien avec ce que je voulais faire et le fil rouge s'est construit petit à petit.

Je partagerai donc les liens des musiques en début de chapitre. Pour celui-ci, il n'y en a pas :)

J'ai également cherché à être le plus fidèle possible à la saga originale. C'est pourquoi vous trouverez quelques anotations en fin de chapitre et aussi que les noms sont en version anglaise, j'exècre l'affreux "Drago" et je chéri le "Draco", pour moi, il n'y a pas la même puissance dans les deux versions.

Disclaimer : L'univers et les personnages de cette fanfiction ne m'appartiennent pas, Harry Potter est la propriété exclusive de JKR. 

Je vous souhaite une bonne lecture !

----------------------------------------------------------

 

30 Juin 1998

 

Un nouveau jour se lève sur l'hôpital Saint Mungon hôpital pour les maladies et blessures magiques. Un nouveau jour, dans cette sinistre chambres individuelle, aseptisée par magie, du deuxième étage.

Les premiers rayons de soleil de ce 30 juin percèrent les blancs rideaux et vienrent caresser les cheveux roux flamboyant de l'unique occupante de la chambre.

Des yeux noisettes s'ouvrirent quand de brefs, mais légers, coups sur une vitre retentirent.

La demoiselle se retourna dans son lit et sourit à la guérisseuse qui la saluait derrière la vitre séparant la chambre au couloir de l'hôpital. La guérisseuse lui montra un plateau-repas d'aspect appétissant avant de s'approcher de la porte.

La guérisseuse effectua de complexes mouvements de baguette avant de pénétrer dans la chambre.

_ Bonjour, Miss Weasley. Avez-vous bien dormi ?

_ Bonjour Debbie. J'ai passé une assez bonne nuit...

La guérisseuse sourit, une fois de plus et lui présenta son plateau-repas.

_ Ce matin, les elfes de maison on été généreux avec toi. Tu as droit à ton thé favori et des viennoiseries. Je t'ai également ajouter un exemplaire du Daily Prophet.

_ Merci beaucoup !

La guérisseuse sortit sa baguette et la pointa sur Ginny.

_ Comment te sens-tu ce matin ? Des démangeaisons ? Des maux de gorge ? Demanda-t-elle en débutant son examen en commençant par le haut de la tête de la rouquine.

_ Ca me gratte dans le dos, mais à part cela, rien de nouveau.

_ Bien. Alors, examinons ce dos.

Ginny se redressa et releva sa robe de patiente, assez pour ne montrer que son dos verdâtre à la guérisseuse.

_ Oui, dit la femme au bout d'un moment, des plaques commencent à apparaître. Je vais demander aux potionnistes de te fournir un baume pour te soulager.

_ Ce n'est pas trop grave ?

_ A ce stade, non. Ne t'inquiète pas. Les ingrédients pour le remède à la Dragoncelle se rassemblent. Tu seras bientôt guérrie et tu pourras retourner à Poudlard en septembre. J'ai lu dans le Daily que la reconstruction avançait plus vite que prévue. Quelle joie...

Elle fût interrompue par d'impatient coup sûr la vitre de la chambre. La guérisseuse-en-chef, Miriam Strout, salua rapidement Ginny avant de faire des signes compliqués à Debbie qui, elle, semblait comprendre. Ginny cru reconnaître le chiffre quatre dans tous ces geste avant qu'elle ne parte précipitamment.

_ Je vais devoir te laisser. Nous avons une urgence au quatrième étage qui nécessite la présence de tout le personnel. Je préviens un stagiaire pour qu'il vienne t'appliquer le baume. Bon appétit, Miss Weasley.

_ Merci Debbie.

Cette dernière la salua une dernière fois avant de s'éclipser, laissant Ginny seule avec son petit déjeuner. Elle qui avait une bonne mangeuse, comme son frère Ron, elle vit son appétit diminuer depuis qu'elle eut attrapée la dragoncelle en début de mois.

Malgré l'inquiétude générale de sa famille, cette situation l'a faisait beaucoup rire. Voyez l'ironie ; il y a presque un an, son frère Ron avait prétendu avoir attrapé cette maladie pour que les Rafleur ne viennent pas le chercher alors qu'il courait l'Angleterre avec Harry et Hermione à chercher on ne savait quoi qui permettrait de détruire Vous-savez-qui et mettre un terme à cette guerre. Plan astucieux, vraiment, personne n'avait osé s'approcher du Terrier. Et voilà qu'elle l'attrapait, véritablement. Heureusement, elle avait été diagnostiqué rapidement. Une fois Vous-savez-qui éradiqué, des guérisseurs avaient demandé à tout les participants à la Bataille de Poudlard de se rendre à Saint Mungo pour se faire soigner. C'est lors de son passage qu'on avait découvert sa dragoncelle et qu'elle fut admise sur le champ au second étage, dans le service des virus et microbes magique. Elle qui avait cru, qu'avec la fin de la guerre et le retour d'Harry, enfin pouvoir profiter de son petit copain. Et ben, elle était bien vue. Pas de contact physique avec personne. Si ce n'est les guérisseurs qui allaient devoir lui mettre des baumes.

Cependant, elle restait sociabilisée. Grâce aux vitres de sa chambre, elle pouvait voir et discuter avec sa famille, de plus le remède était en cours de préparation. Ce n'était pas si terrible...

Après avoir mordu trois fois dans son croissant, Ginny l’abandonna sur l'assiette et bu quelque gorgée de son thé vert à la violette. Ensuite, elle déroula le Daily et lu la manche qui introduisait les grandes nouvelles. En gros titre gras, il y avait la nouvelle dont Debbie avait mentionné :

 

HOGWARTS EN RECONSTRUCTION ! « Ca avance vite ! »

 

A moins de vivre dans une grotte en compagnie d'une magnifique Trollesse (ou un magnifique Troll, tout les goûts sont dans la nature), vous n'êtes pas sans savoir les nombreux dégâts qu'à subit Hogwarts, l'école de sorcellerie, en début mai lors de la Bataille Finale contre le Lord Noir.

En effet, en plus des mangemorts et d'autres partisans de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, qui ont lancé d’innombrables sort de magie noire, le Lord avait, également, dans son armée quelques géants qui furent les principaux responsable des dégâts matériels. Dégâts tellement importants qu'il fut impossible pour le corps enseignant de poursuivre le cursus en cours.

Depuis la fermeture anticipée du collège des équipes de mages expert en bâtiment (1) et de bénévoles volontaires se relaient et s'activent à la restauration du château.

Le Sorcier-chef-de-chantier nous partage son espoir de garantir une rentrée en temps et en heure aux étudiants ;

« Mon équipe et nos courageux bénévoles font un boulot d'enfer, si je puis dire. L'aile droite du château est pratiquement terminée. Le moral est à son maximum ! Et cela, nous le devons à Harry Potter qui fut l'un des premiers bénévoles à se proposer » (suite page 2, colonne 5).

 

Ginny sourit à cette nouvelle. Elle savait, bien sûr, que Harry participait à la reconstruction. Il le lui avait dit lors d'une de ses visites régulières.

Elle poursuivit sa lecture avec un article moins réjouissant :

 

PROCES DE LA FAMILLE MALFOY :

Le père condamné, mère et fils acquittés !

 

C'était hier, tard dans la nuit, que le procès de la famille Malfoy fut rendu. Envoyant Malfoy-père à Azkaban et libérant Malfoy-mère et fils.

Finn Stings, notre reporter, a assisté à l'intégralité du procès et nous livre son contre-rendu.

Rappelons les chefs d'accusation pour Mr Malfoy Senior (qui entra dans la salle d'un air déterminé) :

Accusé d'être en partisan actif à la cause de Vous-savez-qui et détenteur de la Marque des ténèbres. Participation à des tentatives d'enlèvements, séquestrations, tortures et meurtre sur de nombreux sorciers et moldus disparus. Enlèvement, séquestration et maltraitance en les personnes suivantes : Garrick Ollivander, honorable sorcier fabricant de baguette magique depuis de fort nombreuse années, Luna Lovegood, fille du rédacteur du magazine Le Chicaneur, mineur au moment des faits, et de Dean Thomas, sorcier né-moldu (2), majeur au moment des faits. Complicité à la torture de Hermione Granger, sorcière née-moldue, majeur au moment des faits. (suite page 3, colonne 2)

 

Ginny ne prit pas la peine de lire la suite de la manche et alla directement à la page 3 pour lire la suite de l'article :

 

Il va sans dire que Mr Lucius Malfoy n'avait guerre de chance d'espéré un procès clément au vu des inexistants membres de la défense. Après seulement une heure, Mr Malfoy fut jugé coupable et condamné à un séjour à durée indéterminé dans la prison d'Azkaban. En attendant son transfert, il fut autorisé à rester avec sa famille dans une petite pièce adjacent à la salle de procès.

Après une pause de vingt minute, accordé par le Ministre Kingsley Shacklebolt, qui précidait l'assemblée, fut le tour de Mrs Narcissa Malfoy . Les chefs d'accusation sont :

Adhésion à la cause du Seigneur des Ténèbres. Complicité à la séquestration et maltraitance en les personnes suivantes : Garrick Ollivander, honorable sorcier fabricant de baguette magique depuis de fort nombreuse années, Luna Lovegood, fille du rédacteur du magazine Le Chicaneur, mineur au moment des faits, et de Dean Thomas, sorcier né-moldu, majeur au moment des faits. Complicité à la torture de Hermione Granger, sorcière née-moldue, majeur au moment des faits.

Toute l'assemblée s'attendait à un procès aussi rapide que fut celui de son époux. C'était sans compter sur le seule membre de la défence : Mr Harry Potter.

Mr Potter a, en effet, défendu la liberté de l'accusée prétextant la sauvegarde de sa vie grâce à Mrs Malfoy. Elle aurait mentit au Seigneur des Ténèbres à propos de la mort de l'Elu, lui permettant ainsi de porter le coup final. Mr Potter réussi à convaincre l'assemblée, et Mrs Malfoy fut jugé, au bout de trois heures, coupable des chefs d'accusation. Cependant, elle échappe à Azkaban et se voit résignée à résidence, surveillée par de équipes d'Aurors, pour une durée d'un an.

Durant tout son procès, Mrs Malfoy montra une incroyable maîtrise d'elle-même. Aucun signe extérieur de nervosité.

Le Ministre autorisa une pause de vingt minute avant le début du procès de Mr Draco Malfoy. Les chefs d'accusation sont :

Accusé d'être en partisan actif à la cause de Vous-savez-qui et détenteur de la Marque des ténèbres. Complicité à la séquestration et maltraitance en les personnes suivantes : Garrick Ollivander, honorable sorcier fabricant de baguette magique depuis de fort nombreuse années, Luna Lovegood, fille du rédacteur du magazine Le Chicaneur, mineur au moment des faits, et de Dean Thomas, sorcier né-moldu, majeur au moment des faits. Complicité à la torture de Hermione Granger, sorcière née-moldue, majeur au moment des faits. Mais également, des crimes antérieurs : Mise en danger et utilisation d'un impardonnable sur la sorcière Katie Bell, majeure au moment des faits. Tentative d’empoisonnement et mise en danger du sorcier Ronald Weasley, majeur au moment des faits. Complicité à l'assassinat du directeur Albus Dumbledore, le 30 juin 1997.

En entrant dans la salle, le jeune Malfoy garda un visage impassible, néanmoins montrant des signes de stress. Autant dire qu'au fur et à mesure de lecture des chefs d'accusation, il perdit son masque.

Cette fois encore, Mr Potter rejoignit le camps de la défense, au grand étonnement de Mr Malfoy qui ne le quitta plus des yeux jusqu'à la fin du procès.Mr Potter défendit Mr Malfoy en soulignant sa non responsabilité pour les crime commis durant sa sixième année, étant mineur, au moment des faits. (3) Mr Potter mit également à disposition du Ministère des souvenirs de feu Severus Snape prouvant la vulnérabilité de Mr Malfoy. Pour les autres chefs d'accusation, Mr Potter argumenta sur la pression qu'exerçait le Seigneur des Ténèbres sur lui et sa famille et son absence sur le champ de bataille.

Après trois heure et demi d'arguments, de contre-arguments et de délibérations, l'accusé fut reconnu non-coupable car non-responsable de ses crimes. Cependant, le Ministre Shacklebolt l'oblige à terminer ses études et d'obtenir toutes ses ASPIC, une fois la reconstruction de Poudlard achevée. En attendant cet heureux événement, Mr Malfoy devra rester à résidence en compagnie de sa

Ginny arrêta la sa lecture.

Ainsi, Harry fut bien présent au procès des Malfoy. Elle avait pourtant espéré qu'il n'en ferai rien. Cette famille était mauvaise. Elle méritait de finir à Azkaban et d'y pourrir. Mais non. Harry, en grand défenseur, ne pouvait pas rester silencieux et laisser les Malfoy au sort qu'ils méritaient. Après tout, c'est en partie de leur faute si Fred était mort.

Toc. Toc. Toc.

Et quand on parle du loup, on en voit sa tignasse.

Ginny sourit à son cher visiteur de petit ami et remarqua qu'il n'était pas venu seul. En effet, à ses côtés se tenait Andromeda Tonks et Teddy Lupin (lui et ses adorables cheveux bleus). Elle leur accorda un joyeux signe de la main.

Ensuite Harry posa la pointe de sa baguette contre la vitre. Cet ingénieux système permettait de communiquer avec l'occupant d'une chambre, comme si les visiteurs et le patient étaient dans la même pièce. Tout cela sans risque de contamination.

_ Bonjour Ginny, dit Harry, comment va-tu ?

_ J'ai connu mieux. Mais mon état ne se dégrade pas. Alors, ça va.

_ Ca va aller, ne t'inquiète pas, la rassura Andromeda.

_ Et vous, comment allez-vous ?

_ La rénovation du 12 Grimmauld Place avance bien. Andromeda vient m'aider aussi souvent qu'il ne lui ai possible avec Teddy. Tes frères aussi d'ailleurs. J'ai bon espoir que tout soit propre et clean dans un an. Enfin, avec un peu de chance et beaucoup d'aide.

_ C'est déjà moins sinistre que du temps de l'Ordre. Malgré les quelques meubles et portraits récalcitrants, le rez-de-chaussé a gagné une atmosphère plus accueillante.

_ Et Mrs Black ? Qu'est-ce-qu'elle en dit ? Rigola Ginny

_ Oh, tu sais. Les piques habituelles. Kreatur aime beaucoup ses chansons d'amour à mon égard.

Ginny haussa un sourcil amusé.

_ Si, si. Je t'assure. Mrs Black m'aime du plus profond de son petit cœur. Elle m'accueille avec une chanson torride. Attends, écoute un peu.

Harry toussota comme pour réclamer l'attention. Ensuite, il prit l'air sérieu d'un chef d’orchestre et chanta d'un air doux :

_ « Vermine ! Saleté ! Résidu de pourriture et d'abjection !

Bâtard ! Sang-mêlé, quitte cette maison ! »

Ce à quoi je réponds,

« Mocheté, boutonneuse en pleine éruption !

Je reste. Je suis le légitime propriétaire, fais-en toi une raison ! »

Ginny éclata de rire. Elle rit tellement fort qu'elle s'en fit mal à la gorge, provocant une toux sèche.

_ Quel talent, Harry, s'exclama Andromeda qui ne pouvait applaudir avec Teddy dans les bras.

_ Merci, merci, fit Harry comme si on lui jetais des fleurs.

Ils continuèrent à discuter de choses et d'autres. Andromeda se réjouissait que Teddy commençait – enfin – à faire ses nuits. Maintenant, elle pouvait dormir plus de quatre heures d'affilée. Harry donna des nouvelles exclusives du chantier de Poudlard, d'ailleurs il y retournait cette après-midi. Il lui donna des nouvelles de Lavander qui se trouvait au premier étage, au service des blessures par créatures vivantes. Durant la Bataille de Hogwarts, la jeune femme avait été attaquée par le loup-garou Fenrir Greyback. Heureusement, Hermione pu intervenir avant qu'un malheur n'arrive (4). Son état était enfin stable, mais les guérisseurs préférèrent la garder plus longtemps en observation afin de prévenir tout changement dans les prochains mois. D'autres camarades qu'elle avaient été gravement bléssés et admis à St Mungo, mais pas aussi sérieux pour qu'ils ne restent plus d'un mois à l'hôpital.

_ Au fait, Harry, dit Ginny, d'un air sérieux. Pourquoi les Malfoy ?

_ Ginny, soupira Harry, blasé.

_ Non, sérieusement. Pourquoi ? Ils avaient déjà échappé à un jugement la première fois. Et ici, il n'y a que Lucius Malfoy qui est réellement puni...

_ Parce que tu crois que Mrs Malfoy n'est pas punie ? Elle est forcée à rester chez elle, sans droit de sortie autre que d'aller voir son mari à Azkaban, une fois par mois. Ce n'est pas assez pour toi ?

Avant que Ginny ne puisse continuer à protester, Harry poursuivit :

_ Et Malfoy ? Il n'est pas assez puni, non plus ? Il est obligé de reprendre sa septième année et d'obtenir toutes ses ASPIC. S'il en rate qu'une seule, il doit tout recommencer. En attendant que Poudlard ré-ouvre, il est, comme sa mère, résigné à résidence. Une fois au collège, il ne pourra pas en sortir. Ni pour Pré-au-lard, ni pour Noël. Non ? Ce n'est toujours pas assez ?

_ Mais, c'est à CAUSE de lui si FRED EST MORT ! ET LUPIN ! ET TONKS ! C'EST A CAUSE D'EUX QUE TEDDY EST ORPHELIN !

_ Non. C'est de la faute à Voldemort. Et lui, il a été puni pour tout ses crimes. Les Malfoy et les autres mangemorts ont été et seront puni justement. Kingsley me l'a promis.

Un silence pesant s'installa entre eux.

_ Nous allons te laisser te reposer, Ginny, annonça Andromeda. Essaie de manger un peu.

Harry attendit qu'elle les salue avant de rompre le contact entre sa baguette et la vitre. Ensuite, ils firent demi-tour.

Harry soupira d'exaspération.

Les journalistes lui avaient aussi posé ce genre de question et il en avait assez.

_ Andromeda, quel est votre avis ?

_ Je pense que tu as choisis d'écouter ton instinct. Il te guidait vers ce qu'il te semblait juste. Pour moi, c'est ce qui est le plus important. Ensuite, je te suis reconnaissant du sort de ma sœur. Le ministre prévoit, peut-être, de déloger les détraqueurs, mais soyons réaliste, cela prendra plus d'un mois à organiser. Une sœur à Azkaban, c'était suffisant. Je ne veux pas que Cissy devienne comme Bella.

Harry en fut soulager.

_ Allons boire un thé avant de rentrer, tu es d'accord ?

_ Avec plaisir, Andromeda.

 

Arrivés au salon de thé du cinquième étage, les trois visiteurs – plutôt deux, vu que Teddy était occupé de mâchouiller les cheveux de sa grand-mère – furent surpris de voir un Auror posté devant l'entrée du salon. Ce dernier se tendit en apercevant Andromeda, mais se repris rapidement en reconnaissant Harry. L'Auror dû certainement se sermonner après un temps de réflexion. Il était vrai que la sorcière ressemblait fortement à sa défunte sœur... mais ce n'était pas une raison pour perdre le contrôle. Après tout, celle qui accompagnait le Sauveur faisait partit de l'Ordre. Il salua respectueusement les deux personnes avant de les laisser entrer.

Dans le salon, il y avait l'équipier de l'Auror qui encadrait une femme blonde. En la reconnaissant, Andromeda se figea, ne sachant pas comment réagir. La guerre était finie, certes, mais est-ce-que …

La blonde leva les yeux vers les nouveaux arrivants et les dévisagea pendant une infime seconde avant de reprendre le contrôle de ses émotions.

_ Mr Potter, dit-elle avec respect.

Harry la salua également.

_ Mrs Malfoy.

Narcissa Malfoy se tourna vers sa sœur. Son visage garda son masque d’impassibilité, néanmoins ses yeux dégageaient un mélange d'affection, de peine et de regret.

_ Andi...

Il n'en fallut pas plus à Andromeda pour mettre Teddy dans les bras de son parrain et ainsi lui permettre de tomber dans les bras de sa petites sœur sous l’œil choqué de l'Auror.

_ Cissy.

La voix d'Andromeda se chargea d'émotion.

_ Tu m'a tellement manquée.

Harry assista à ses retrouvailles en retrait avec le petit Teddy qui le regardait intensément. Après une inspection complète, ses cheveux devinrent noir et broussailleux.

Au bout de deux minutes, Andromeda se redressa et invita Harry à les rejoindre.

_ Je pense qu'il est inutile de te présenter Harry Potter, Narcissa.

_ En effet, répondit-elle en regardant le bébé dans les bras du Sauveur.

_ Cependant, j'ai enfin le plaisir de te présenter un membre de ma famille, mon petit-fils, Teddy Lupin.

_ Oui. Je suis au courant de son existence. Le Maître a cru bon de nous annoncer sa naissance avant sa chute.

Un silence assez pesant s'installa.

L'Auror posa un regard venimeux sur le crâne blond. Harry ne savait pas comment réagir et préféra garder le silence. Teddy ne semblait pas se rendre compte de la tension environnante vu qu'il jouait avec les cordons du sweet moldu de son parrain. Andromeda pris la main de sa sœur avec une extrême douceur.

_ Je regrette de ne pas avoir connu ta fille, Andi. Mère nous l'avait interdit à Bella et à moi. Cela n'a pas le moins du monde affectée Bella, naturellement. Ensuite, j'ai dû épouser Lucius et Draco est arrivé...

_ Comment va-t-il, depuis hier ? Questionna Harry.

_ Mieux. En rentrant au Manoir, il était toujours sous le choc de votre témoignage, répondit la femme avec un fin sourire détendu, avant qu'il ne disparaisse et laisse la place à une grimace inquiète. C'est à cause de lui que je me retrouve ici.

_ Comment cela ? Demanda Andromeda, surprise.

_ Je ne sais pas ce qui lui ai passé par la tête. Draco est en ce moment entre les mains des guérisseurs au quatrième étage.

 

 

 ----------------------------------------------------------

 

(1) On entend parler des experts en bâtiments dans les trois e-book que nous a si gentiment fourni J.K.Rowling et Pottermore. Précisément dans « Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs Enquiquinants ». Le mot mage est rajouté par mes soins pour les différencier des experts en bâtiment moldus.

(2) D'après les informations sur ce personnage, Dean est, en réalité, un sang-mêlé. Il est né  d'un père sorcier et d'une mère Moldue. Il est donc de sang-mêlé. Son père est parti pour protéger sa famille qui ne savait pas qu'il était sorcier. Celui-ci est mort car il refusait de se joindre aux Mangemorts. Dean a donc vécu avec des Moldus à Londres. J'ai donc laissé la supposition qu'il est un né-moldu vu que Dean n'avait pas de preuve à donner pour prouvé qu'il était un sang-mêlé et ainsi pouvoir retourner à Poudlard au lieu de fuir dans la nature.

(3) Excepté pour la mort de Dumbledore. Draco est né le 5 juin et Dumbledore mort le 30. Draco est donc majeur à ce moment-là. Pauvre chou, tu pouvais pas faire ça avant ?

(4) Si, si, si. J'ai vérifié. Dans le livre, Lavande est gravement bléssée par Greyback, mais Hermione la sauve en frappant le loup-garou avec un charme renversant. Dans le film, elle meurt dévorée. Charmant, n'est-ce-pas ? Pour cette fic, j'ai volontairement décidé d'être le plus fidèle possible au livre.

 

 
 
Chapitre précédent
 
 
Chapitre suivant
 
 
 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>