manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 8 Déc. 18 :
27350 comptes dont 1297 auteurs
pour 4035 fics écrites
contenant 14876 chapitres
qui ont générés 24107 reviews
 
     

     
 
ppki
Par Tyler
Originales  -  Romance/Humour  -  fr
19 chapitres - Complète - Rating : T+ (16ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 8     Les chapitres     1 Review    
Partager sur : Facebook | Twitter | Google + | Tumblr | Blogger
Chapitre 8

[if gte mso 9]> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

[if gte mso 9]> [if gte mso 10]>

Chapitre 8 :

La voiture roula donc à plein gaz avec un conducteur à moitié endormi. Mais lorsque Daniel rouvrit les paupières une minute plus tard, un poteau électrique le reçu à bras ouverts. Le choc fit violent. Le capot de la décapotable se froissa et le pare-brise vola en éclat. Les airs bag ne s'étaient pas déclenchés à temps et la tête de Daniel percuta violemment le volant. Puis, il perdit connaissance pendant plusieurs minutes. Quand il reprit conscience, il faisait déjà nuit. Personne n'accourait vers lui pour l'aider. Normal puisqu'il était au milieu de nulle part. Il fallait qu'il sorte de là et au plus vite s'il ne voulait pas mourir de froid cette nuit et son t-shirt et son mini short ne le protégeaient guère. Il voulu bouger la tête pour faire ses repères mais un mal de crane horrible l'en empêcha. Daniel essaya néanmoins de s'extraire du véhicule. Prenant appui sur ses bras, il se leva lentement mais son pied droit était coincé dans les pédales. Se hissant de toutes ses forces du siège conducteur, son pied se débloqua de son piège. Mais un cri strident sortit en même temps de sa bouche, l'intérieur de sa cuisse droite était déchirée par un morceau de verre planté dans le siège conducteur. Du sang commença à jaillir abondamment de la plaie grande ouverte. Daniel sortit de la voiture, s'appuya sur la portière et déchira le tissu de son t-shirt tout sale. Tant pis s'il devait avoir une infection après mais se vider de son sang au milieu de ce trou perdu sans aucune aide était misérable. Il banda donc la moitié de sa cuisse pour stopper l'hémorragie mais du liquide rouge continuait toujours à couler.

Il se leva tant bien que mal et se mit à boiter. A tous les cinq mètres, il s'effondra sur le sol mais se redressa ne souhaitant pas moisir n'importe où. Au bout de une heure de marche, à déambuler comme un zombie, il aperçu une faible lueur à l'horizon. Une maison ! Il était sauvé ! Rassemblant le peu de force qu'il lui restait, il se dirigea vers son dernier espoir de survie.

Mais quand il fut au niveau de ladite maison, il fut étonné d'y trouver à la place un lampadaire allumé à côté du trottoir. Soudain, un rire sortit de sa gorge. Daniel ricana tellement fort qu'il du prendre appui sur le lampadaire pour ne pas tomber. Il allait mourir ici, au fin fond de nulle part. Les mouvements de son ventre lorsqu'il riait provoqua un trouble dans son estomac. Si bien qu'il dégoba. Décidément, l'alcool et les nouilles ne s'aimaient pas du tout. En parlant d'amour, Daniel aurait tant voulu dire à la personne qu'il aimait secrètement depuis une semaine, ce qu'il avait sur le cœur. Malheureusement, il allait mourir ici, sans avoir connu véritablement ce que ce mot voulait dire. Des larmes, reflétant son amertume intérieur et son regret le plus profond, coulèrent sur ses joues venant finir sa course sur le sol. Sentant ses forces le quittaient petit à petit, il s'écroula par terre. Les dernières images qu'il vit furent celles de Yuki, lui souriant.

_ A Dieu Yuki…je t'aime, murmura t-il en fermant les yeux

De sa maison, Yuki assistait à toute la scène.

_ Tss…encore un de ces videur de bar qui dort sur le trottoir. Si ça continu, je devrais prévenir la police pour outrage à la voie publique.

Sans comprendre pourquoi, Yuki prolongea son regard sur l'homme effondré près du lampadaire. La victime était apparemment un jeune dans les 15-17 ans. Elle était petite et mince, avec des cheveux noirs à la hauteur des épaules, qu'il lui était difficile de savoir si c'était une fille ou un garçon. Mais vue de loin, l'individu semblait avoir un joli visage, à peu près identique à celui de son ange.

Yuki eu un déclic. Adolescent 17 ans+petit et fin+cheveux noir dégradés+visage d'ange = …Daniel !?

Même si le portrait correspondait exactement à celui de Daniel, la personne à 500m de lui ne pouvait pas l'être. C'était impossible ! Daniel ne savait même pas où il habitait.

Pousser par une force invisible, il dévala les marches de son perron et accouru vers l'inconnu à la quatrième vitesse. Son cœur se serra au fur et à mesure où il avança. Sa pensée ne l'avait pas joué des tours et que la personne à deux mètres de lui était belle et bien Daniel. Il s'arrêta et l'examina. Il était très sale, recouvert d'hématome et du sang l'entourait. Son cœur ratât plusieurs battements et son corps tremblait de peur. Réagissant au quart de tour, il s'approcha de lui, le prit dans ses bras et tenta de le réveiller. Il puait énormément l'alcool et l'odeur de vomi à côté ne l'aidait pas.

_ Daniel ! S'écria t-il la voix étranglé par l'anxiété et la douleur. Daniel ! Réveilles toi ! Daniel !

Comme si ses prières avaient été entendues, Daniel ouvrit faiblement les paupières et un maigre sourire souligna ses lèvres. Sous le coup de l'émotion, Yuki se tint coi.

_ Yuki…murmura l'adolescent doucement, je suis content que tu sois venu me dire au revoir !

_ Hein ! Mais qu'est ce que tu racontes Daniel ? Trembla Yuki au bord des larmes.

_ J'en ai plus pour longtemps, Yuki…je ne sens plus mon corps

_ Tais toi ! Tu vas vivre et je t'interdis de mourir ! Hurla le blond cette fois ci en larme

Daniel caressa sa joue :

_ Chut ! Je suis heureux d'être dans tes bras maintenant !

L'adulte pris la main sur sa joue et l'embrassa.

_ Je t'en supplie Daniel, ne me laisse pas tout seul ! Je…je t'aime

_ Je t'aime aussi…mon Yuki

Et Daniel sombra dans un trou noir.

A suivre...

 
 
Chapitre précédent
 
 
Chapitre suivant
 
 
 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>